Tourbières: Un sentier découverte

Sentier de découverte des tourbières de Lajo

Dans le cadre du programme LIFE Tourbières de France, le Conservatoire a mis en œuvre, avec la commune de Lajo et l'ONF, une action d'envergure de préservation et de valorisation des tourbières à Bouleau nain ; un sentier de découverte a été inauguré en 1998 et est depuis le siège d'animations régulières.
Ce sentier propose sur un trajet de 3 à 6 km la découverte des tourbières de la Margeride. Muni d'un livret guide (disponible à la mairie de Lajo ou dans les offices de tourisme locales), vous aurez toutes les explications sur ces milieux remarquables, leur flore particulière, la faune que l'on peut y observer, les utilisations, les menaces et leur gestion. Des pontons en bois permettent de circuler sur les zones humides. Le sentier est accessible à tous, sans difficultés et ouvert toute l'année ; la période la plus intéressante pour l'observation de la flore s'étale de début juin à fin août.


                                                                                                     decoration

Les tourbières comptant parmi les milieux naturels de fort intérêt patrimonial du site Natura 2000 Montagne de la Margeride, le sentier de découverte aménagé en leur honneur, il y a plus de dix ans, par la commune de Lajo et le Conservatoire départemental des sites lozériens (CDSL), a accueilli, samedi après-midi, de nombreux visiteurs, petits et grands, habitants des communes voisines ou vacanciers de passage.
En cette période estivale, les tourbières à bouleaux nains de Lajo, en partie pâturées par des bovins, constituent une réserve herbagère non négligeable pour le bétail. Elles comptent encore en cette saison de nombreuses espèces en fleurs, comme le trèfle d'eau ou la droséra, célèbre plante carnivore.
Le lycopode en massue, fougère plutôt rare caractéristique des landes montagnardes proches des zones humides, a même pu être observé à proximité du saule des lapons, petit arbuste aux feuilles duveteuses adapté aux conditions climatiques extrêmes des tourbières. La grenouille rousse et le lézard vivipare, observés lors de la sortie, sont aussi des habitants de ces zones humides, dont le fonctionnement naturel, digne d'une éponge, permet de stocker ou de restituer l'eau en fonction de la pluviométrie.
De nouveaux sentiers devraient voir le jour sur le site Natura 2000 à partir de 2012. La communauté de communes des Terres d'Apcher, en partenariat avec le Copage et les offices de tourisme du Malzieu-Ville, Saint-Alban-sur-Limagnole et de Grandrieu, travaillent actuellement sur un projet dont l'objectif sera de faire découvrir à tous les milieux naturels également présents sur les autres communes du site Natura 2000, leur évolution et les activités contribuant à les préserver.
Publié le 05/08/2011          MIDI LIBRE

 

decoration

Newsletter

Ricevi notizie e offerte speciali via e-mail